Réussir son régime Keto : 9 erreurs à ne jamais commettre !

Autrefois recommandé pour le traitement de l’épilepsie en pédiatrie, le régime Kéto devient de plus en plus populaire pour perdre du poids et affiner sa silhouette.

Cette diète particulière constitue un mode de nutrition assez restrictif où les proportions des nutriments dans l’alimentation changent radicalement privant l’organisme du sucre apporté par les glucides. Suivre un régime cétogène comporte donc de nombreuses exigences et nécessite un changement de mode de vie. Dans ces conditions, les maladresses peuvent être monnaie courante.

Malheureusement, elles nuisent considérablement à tous vos efforts et vous empêchent d’atteindre le résultat escompté. Pour vous accompagner dans ce processus, voici quelques erreurs à éviter lorsque vous suivez une diète Kéto.

Ne pas connaitre les valeurs nutritionnelles des aliments

La diète cétogène est un régime assez strict sur les proportions de nutriments dans l’alimentation. Généralement, elle se compose de 70 à 80 % de lipides, de 10 à 15 % de protéines et de 5 % de glucides. Cette répartition doit être respectée rigoureusement pour des résultats concrets. Pour en apprendre davantage, vous obtiendrez avec biolife keto toutes les informations nécessaires sur ce régime minceur.

Pour mieux suivre son alimentation, une grave erreur serait de ne pas éplucher les étiquettes des valeurs nutritionnelles de chaque aliment que vous achetez. En effet, en vous renseignant sur les valeurs nutritionnelles de vos aliments, vous évitez d’ingérer des quantités élevées de glucides. Il ne s’agit pas de tout connaitre, mais de faire attention à la composition des produits que vous achetez.

Manger trop de glucides

Le principe du régime Kéto repose principalement sur une alimentation low carb, c’est-à-dire pauvre en glucides, dans l’objectif de créer une cétose. Les lipides deviennent alors la principale source d’énergie de votre organisme alors que les glucides apportent le glucose nécessaire au bon fonctionnement du cerveau. Toutefois, il n’existe pas une limite précise à la quantité consommable.

Chaque organisme possède ses propriétés particulières. À cet effet, la réduction de glucides va varier d’un individu à un autre. Pour en avoir le cœur net, vous pouvez réaliser quelques tests afin de maîtriser les limites de votre organisme.

En général, il est recommandé d’en consommer au maximum 20 à 50 g par 24 h. Vous devez donc avoir une bonne connaissance de la valeur nutritive des aliments.

Manger trop de protéines

L’apport en protéines à l’organisme doit également être modéré lorsque vous pratiquez la diète cétogène. En réalité, ces nutriments sont utilisés comme source de production du glucose lorsque le glucide fait défaut. Cela peut donc constituer un véritable problème et empêcher votre organisme d’entrer en cétose.

Pour un régime Kéto rigoureux, vous pouvez choisir de 1,5 à 2 grammes de protéines par kilogramme de masse corporelle. Si vous en consommez plus, cela pourrait se retourner contre vous. Privilégiez des aliments comme les œufs, les poissons gras, les volailles, etc.

Confondre sucres et glucides

L’une des erreurs les plus courantes dans la pratique d’une alimentation de type Kéto, c’est sans doute de confondre sucre et glucide. Si vous souhaitez affiner votre silhouette, vous devez faire attention à la quantité de glucides contenue dans les aliments que vous achetez, et non à celle de sucres.

Par exemple, une farine sans sucre composée de 80 % de glucides n’est absolument pas recommandée. De même, il n’est pas important qu’une farine soit complète ou non, ou qu’un jus soit sans sucre ajouté. Ces détails n’ont aucun impact sur la quantité de lucides contenue dans l’aliment. N’hésitez surtout pas à vous renseigner avant de faire vos achats.

Avoir peur des graisses

Il est très fréquent d’entendre dire que les matières grasses ne sont pas très bonnes pour l’organisme. Dans le cadre d’une diète cétogène par contre, les aliments lipidiques doivent constituer la plus grande part de votre nutrition (75 % environ). Ceux-ci constituent la principale source d’énergie de l’organisme et ne doivent surtout pas être négligés.

Cependant, vous devez faire la différence entre le bon et le mauvais gras. Il est préférable de consommer des graisses animales qui exercent une excellente influence sur la réduction de l’inflammation. Vous pourrez également opter pour l’huile d’olive, l’huile de coco, le beurre, les graisses mono-insaturées, saturées, oméga-3, etc.

D’un autre côté, les mauvaises graisses présentent de nombreux dangers pour votre santé et votre organisme comme le vieillissement prématuré ou les risques cardiovasculaires. On retrouve dans cette catégorie les huiles de céréales, les acides gras hydrogénés, etc. Vous devez également éviter de consommer les aliments industriels.

Les lipides ne sont pas à craindre tant que vous choisissez les bons aliments. N’ayez pas peur de combiner autant de sources de bonnes graisses que vous le souhaitez pour atteindre la quantité de lipides idéale.

Négliger les apports en eau et en minéraux

Il est fréquent de se sentir déshydrater lorsqu’on suit un régime Kéto. De même, votre organisme peut manquer d’électrolytes comme le potassium, le sodium, le magnésium, etc. Ces carences peuvent être à l’origine de la grippe cétogène, mauvaise condition de santé les premiers jours de votre diète.

Si vous ressentez par exemple des maux de tête, des vertiges, de la fatigue ou de la constipation après une alimentation low carb, cela peut être lié à un manque de sodium dans votre alimentation. Ajouter du sel à vos repas pourrait donc être une astuce simple et efficace.

Vous ne devez donc pas négliger ses apports nutritifs indispensables à votre organisme. Buvez suffisamment d’eau et consommez des aliments riches en sels minéraux. L’idéal serait de consommer de fruits et des légumes qui ne contiennent pas des fibres. À défaut, vous pouvez également vous supplémenter en vitamines et sels minéraux.

Être pressé

Lorsque vous commencez la diète cétogène, vous êtes appelé à revisiter vos connaissances sur l’alimentation. De même, votre organisme doit s’habituer à sa nouvelle source énergétique. Ce processus nécessitera assez de temps d’adaptation au cours duquel vous pourrez ne pas très bien vous sentir depuis le début. Ne vous en faites surtout pas, puisque cette réaction est normale.

Vous ne devez absolument pas être pressé d’obtenir des résultats. La perte de poids grâce au régime Kéto est un exercice progressif. Cette solution vous garantit un résultat efficace sur le long terme. Vous devez donc faire preuve de patience et de bienveillance envers vous-même.

Mieux, considérez plus le Kéto comme un nouveau mode de vie qu’un remède miracle. Vous pourrez alors consacrer votre temps et votre énergie à l’adoption de nouvelles habitudes alimentaires.

Ne pas anticiper suffisamment

Adopter le régime Kéto, c’est manger différemment des autres. La spécificité de ce régime exige principalement de mieux s’organiser, quoique la tâche devienne plus facile avec le temps. Vous devez anticiper suffisamment pour ne pas avoir à ingérer des aliments qui ne conviennent pas à votre nutrition.

Si vous avez par exemple l’habitude de manger au travail, il serait préférable de prévoir et de garder votre repas de la maison. Si vous allez à un apéritif, il faudrait savoir à l’avance ce qu’il y aura à manger et s’il y a des alternatives low carb. Cela vous évitera de vous retrouver devant des repas à base de farine et riches en glucides.

À défaut, vous pouvez manger quelque chose avant de vous rendre à votre sortie. Vous pourrez ainsi mieux gérer la situation.

Ne pas écouter son corps

La diète cétogène intervient principalement sur le plan hormonal. De ce fait, vous pouvez au fil du temps recommencer à vous faire confiance et à écouter les sensations de faim ou de satiété de votre organisme. Ces différentes réactions étant plus commandées par les hormones que par la volonté, vous pourrez ainsi choisir un rythme alimentaire qui vous convient le mieux. Cela vous évitera de manger alors que vous n’en ressentez pas le besoin ou de vous retenir alors que vous êtes affamé.

Évitez surtout de vous inquiéter puisque le stress produit des hormones, notamment le cortisol dont le surplus dérègle vos mécanismes d’appétit et de stockage des graisses. Si vous souhaitez donc affiner votre silhouette, vous devez rester confiant et écouter votre organisme.

En somme, la pratique du Kéto nécessite beaucoup d’attention de votre part. Vous devez veiller à tous les détails, du plus futile au plus important, pour ne pas commettre des erreurs qui peuvent mettre en péril votre état de santé. N’hésitez surtout pas à pratiquer du sport par moments. Vous vous en sentirez mieux.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Programme de 7 jours 100% gratuit
"Réguler son poids en Keto" 

Vous recevrez un email par jour pendant 7 jours. 

Chaque email prend quelques minutes à lire et vous apprend une stratégie clé pour réguler votre poids grâce à l'alimentation cétogène.

Vous pouvez vous désinscrire en 1 clic depuis n'importe lequel de mes emails.

Si le bouton ci-dessus ne fonctionne pas, connectez-vous à cette page avec un autre navigateur internet et/ou en désactivant votre bloqueur de publicité. Cela devrait résoudre le problème.
Recevoir le programme par mail 
close-link
Recevez le programme gratuit de 4j  "Réguler son poids grâce au keto"
ACCÉDER GRATUITEMENT

VOTRE PROGRAMME KETO 100% PERSONNALISÉ

Faites le test gratuit et recevez gratuitement votre programme d'alimentations KETO personnalisé selon vos objectifs
FAIRE LE TEST
close-link
Click Me